Communauté Nintendo

Bienvenue, vous n'êtes pas connecté. ( Se connecter - S'enregistrer )

Communauté Nintendo > Jeux-Vidéo > Votre avis sur... > 2013 - S.02 : Super Dany (SNES)

 >  Sondage : A votre avis, Super Dany est :
un chef d'œuvre ---
très bon ---
assez bon ---
plutôt faible ---
faible ---
pourri ---
Nombre de votes blancs : 1 Nombre total de votes (non-blancs) : 6
RSS >  2013 - S.02 : Super Dany (SNES), Les jeux de la semaine
DjMakaBM #1 07/01/2013 - 19h56

Groupe : Administrateur
Messages : 3955
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Site Web

Posted Image

Posted Image Posted Image



Titre: Super Dany
Console: Super Nintendo
Année de sortie: 1994 (exclusivité française)
Développeur: Cryo Interactive
Editeur: Virgin Interactive
Genre: plate-forme



Nous sommes donc en présence d’un jeu à licence basé sur un produit alimentaire. Alors, est-ce que ce jeu est à classer dans les produits délicieux à l’image d’un Cool Spot, ou alors à classer dans les produits impropres à la consommation à l’instar de Yo!Noid sur NES ? Je pense que vous savez déjà la réponse, mais ne prenez pas mes mots pour argent comptant et jetons-y un œil…

Comme de coutume, faisons un petit descriptif de l’histoire. Dans ce jeu, une bande de quatre enfants sont pris au piège d’un château généré par ordinateur par un présentateur TV complètement cinglé : le Docteur TV. Nous prenons donc le contrôle de trois enfants qui doivent trouver le moyen d’échapper à cette attrape cathodique et de libérer le quatrième de la bande, Norbert (alias le boulet cosmique), retenu prisonnier dans le donjon de TV. A la lecture de ce résumé, il y a fort à parier que l’équipe du jeu ne carburait pas qu’à la tisane lors de la conception du jeu.

En fait, on se retrouve ici confronté à un jeu de plateforme-puzzle où il faut mener la petite bande à bon port (ou tout du moins un d’entre eux) en utilisant les capacités de chacun pour progresser à travers les niveaux. En réalité, on est en présence d’une authentique repompe de The Lost Vikings (développé par ce qui deviendra plus tard Blizzard Interactive), qui était sorti trois ans plus tôt sur la même console. Voici les personnages et leurs capacités :

   Dany : C’est le chef de la bande. Ses capacités de saut sont moyennes et il est celui qui résiste le moins bien aux chutes. Il est le seul à posséder une arme car il peut tirer un laser pour éliminer les ennemis.

   Mathilde : C’est la fille du groupe. C’est le personnage le plus agile du jeu. Elle peut ainsi atteindre des plateformes inaccessibles aux deux autres et elle est aussi la plus résistante aux chutes. Sa capacité spéciale est de pouvoir faire un flip-flap qui lui permettra d’esquiver certains obstacles mais aussi de pouvoir attaquer les ennemis en cas de besoin (mais c’est nettement moins puissant que le laser du chef de la bande).

   Marius : Le nabot de service. C’est aussi le plus inutile des trois. Il ne servira qu’à l’occasion pour atteindre des passages bloqués pour les deux autres en rampant et ainsi récupérer certains items.

Le jeu nous emmène dans cinq chapitres différents, représentant différentes parties du château et divisés chacun en 3 ou 4 tableaux, dans lesquels il faudra utiliser les compétences de chacun afin d’atteindre les postes de télévision, qui font ici office de porte de passage au tableau suivant.

Commençons par les choses positives (car oui, il y en a). Les graphismes, sans être excellents pour l’époque (je rappelle qu’à la même période, dans le genre plateforme, on trouvait Earthworm Jim ou encore Donkey Kong Country), étaient tout à fait corrects, avec des personnages pas trop mal foutus (si on excepte leurs costumes qui tiennent plus du Superman que du prêt-à-porter pour enfants classique) et des décors qui pouvaient osciller entre le pas terrible et le sympathique. L’animation est aussi correcte sans être transcendante. Tout y est assez fluide et le jeu se déroule sans ralentissements, même si les ennemis ont l’air de n’être animé que sur quelques trames.

Passons maintenant aux choses qui fâchent. [...] Il en va de même avec la gestion des items, il faut faire très attention à qui devra porter tel ou tel objet (surtout les clés), car il vous sera impossible d’échanger les items entre les personnages, ce qui peut, dans certains cas, vous bloquer dans le niveau et de devoir donc devoir passer par la case « Restart », avec la montagne de frustration à laquelle on peut légitimement s’attendre avec ce jeu.



Présentation extraite du lien suivant : http://julius81.over-blog.com/article-critique-super-dany-53873383.html

Bonus, un lien vers la vidéo de la pub de l'époque : http://www.ina.fr/pub/alimentation-boisson/video/PUB3774455044/danone-nintendo-dany-flandise-yaourt-gamme-et-jeu-video.fr.html
FUKANO !

"Sauf une fois au chalet où j'ai mangé les couilles d'ours ... et j'ai aimé ça  :lol: "
Mario #2 08/01/2013 - 20h14

Groupe : Utilisateur
Messages : 2804
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Bel hommage à Virgin par ces temps difficiles.
Higgins #3 12/02/2013 - 17h55

Groupe : Equipe Génération-Snes
Messages : 3674
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Mail Site Web

Concernant ce dessert lacté, je vote plutôt faible. C'est loin de valoir un bon vieux Flamby (pour lequel je voterai assez bon). De toutes façons, rien de vaut un Gourmand de Mamy Nova (c'est un peu cher, mais il n'y a pas meilleur). C'est elle la femme d'expérience qui ne m'a jamais déçu. A quand un jeu vidéo avec Mamy Nova ? J'aime bien aussi les recettes crémeuses et les Activia. Les Petits Suisses, aux quels on ajoutera un peu de miel, sont un bon choix également.

Sinon, concernant le jeu, j'avoue ne pas avoir le courage de l'essayer. Il m'a l'air d'un simple produit dérivé sans grande ambition. Bravo pour le lien vers la pub.
Hardcore céréalivore -  Mon top-céréales :

1 - Jordans - 2 - Kellogs - 3 - Nestlé.
Ours1011 #4 12/02/2013 - 22h01

Groupe : Utilisateur
Messages : 1050
Enregistré le : 14/12/2011

Hors ligne

Higgins @ 12/02/2013 - 18h55 a dit:

A quand un jeu vidéo avec Mamy Nova ?

Dans Super Granny Simulator, ça doit pouvoir se faire !
Tourist un jour, tourist toujours !
TJMK #5 13/02/2013 - 08h41

Groupe : Utilisateur
Messages : 829
Enregistré le : 24/09/2007

Hors ligne

j'ai voté pourri. Je pense que ça se passe de commentaires, il suffit d'y jouer 2 minutes pour se rendre compte qu'on a affaire à une daube daubesque.

Magnifique superplay d'ailleurs de la part de la banane, qui nous prouve que le jeu a été codé en 3 jours par des singes ...
DjMakaBM #6 12/03/2013 - 17h26

Groupe : Administrateur
Messages : 3955
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Site Web

TJMK @ 13/02/2013 - 09h41 a dit:

Magnifique superplay d'ailleurs de la part de la banane, qui nous prouve que le jeu a été codé en 3 jours par des singes ...


Merci :love:

Et mine de rien avoir parcouru de la sorte ce titre dit daubesque m'a fait découvrir au final un assez bon jeu !

Bah oui, à force d'y jouer j'ai fini par l'apprécier, et ce malgré ses nombreux défauts:
- un level design inégal, les premiers niveaux sont clairement bien plus travaillé que les suivants
- un personnage/héro(?) avec un pouvoir useless Dany
- une maniabilité vaseuse

J'ai encore du mal à me l'expliquer, comment puis-je trouver ce jeu si bon ? Le principe est clairement copié sur The Lost Vickings et le résultat est bien en dessous de l'original (au point que Dany est useless !!!). C'est peut-être son côté si décrié qui m'attire, ou alors le fait que j'ai pris "plaisir" à explorer le jeu de fond en comble ... un territoire dit inconnu pour beaucoup. Allez savoir mon avis ne changera pas, il y a mieux à faire sur SNES ça c'est certain mais pour les curieux du genre je l'ai trouvé plus intéressant et agréable à jouer qu'un Daze Before Christmas, voir un jeu SNES d'Infogrames ! Tout est un question de goût et de couleur, ce titre n'est pas le plus beau ni le plus moche, c'est pas le plus mauvais et de loin pas le meilleur. En fait comme trop souvent dans mes avis j'aimerai pouvoir voter "bon jeu".  :huh:
FUKANO !

"Sauf une fois au chalet où j'ai mangé les couilles d'ours ... et j'ai aimé ça  :lol: "
Shrek #7 05/04/2013 - 12h00

Groupe : Utilisateur
Messages : 87
Enregistré le : 08/02/2012

Hors ligne

DjMakaBM a dit:

J'ai encore du mal à me l'expliquer, comment puis-je trouver ce jeu si bon ?

En fait pour ta "défense" j'ai voté "plutôt faible" car en fait il a de bons cotés. Comme tu l'as dit il n'est pas moche. Il y a des mécanismes de gameplay à utiliser intelligemment. Les hitbox ne sont pas à chier. Et enfin il faut se servir de son cerveau plus de 3 secondes. C'est d'ailleurs ça qu'on ne retrouve plus dans les jeux de nos jours et qui m'a fait monter dans l'échelle des votes.
Bon après la maniabilité est douteuse et les "énigmes" n'ont pas d'indices, comme par exempleSpoiler le bouton qui détruit la lame tournoyante dans le niveau 1.
Mario #8 14/11/2013 - 12h50

Groupe : Utilisateur
Messages : 2804
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Comme je l'ai promis à Banana, je viens donner mon avis sur ce titre que j'ai pu essayer (et finir) en sa compagnie.

Je m'attendais à une bonne grosse daube sous licence bien moisie (utiliser l'icône d'une marque de flans, franchement...), mais au final j'ai été agréablement surpris, voire très agréablement par moments. Cependant, l'irrégularité totale du jeu en terme de qualité me conduit à voter assez bon alors que j'aurais clairement émis un vote un cran au-dessus si la qualité du jeu s'était montrée égale de bout en bout.

Concrètement, le jeu se base quand même sur un très bon concept mêlant plate-forme et réflexion, qui se trouve être parfaitement exploité dans une bonne moitié des stages. Certes, il faut toucher un peu à tous les boutons pour comprendre tous les ressorts du gameplay, mais il me semble que dans la majorité des jeux de l'époque qu'on acquiert en loose, on est un peu obligé de passer par là, car les titres 16-bits et antérieurs se montraient particulièrement avares en tutoriels, loin de l'assistanat exécrable caractérisant les productions contemporaines. Du coup, une fois tous les mouvements intégrés, le jeu devient très intéressant, car il pousse vraiment le joueur à réfléchir et élaborer la meilleure stratégie pour parvenir à la sortie de chaque tableau. Les meilleurs d'entre eux (je dirais qu'ils sont au nombre de 5 ou 6 vraiment très bien pensés), sans constituer des références absolues en la matière, se révèlent très bien conçus et on prend du plaisir à essayer de s'en sortir, quitte à mourir plusieurs fois (surtout que le jeu permet concrètement de ne jamais avoir de "game over" si on est suffisamment malin pour contourner les pertes de crédits...).

Pourtant, Super Dany souffre de défauts absolument affligeants qui noircissent énormément ce tableau a priori de très bonne facture, et qui n'en font au final qu'un jeu au level design extrêmement inégal, qui me fait regretter de ne pas pouvoir en savoir davantage sur les conditions de développement d'un tel titre. On en vient en effet à soupçonner que ce dernier a dû être publié à l'arrache, sans être vraiment fini, et que de nombreux détails (notamment les ridicules huitième et quinzième (et ultime!) stages) ne sont pas du tout correctement fignolés. Je retiens donc, en vrac:

• l'inutilité quasi permanente du personnage principal ayant donné son nom au jeu, ses deux compagnons disposant de skills spécifiques bien plus utiles, et avec lesquels on peut faire 99% du jeu sans lui (un comble!).
• les bugs (car probablement non testés) permettant de refaire les stages bonus à l'infini, et permettant de ne pas perdre de vie quand on meurt...
• le scénario nullissime, certes excusable vu le jeu, mais dont on se serait volontiers passé, surtout vu la façon complètement ridicule dont il se conclut!
• le dernier stage, probablement le plus mauvais du jeu, inexcusable pour une telle phase, alors que l'avant-dernier est un des meilleurs...

Côté positif, je note toutefois une ribambelle de bonnes choses:

• de très nombreux petits détails dans le gameplay qui rendent le jeu vraiment intelligent et savoureux (différence de hauteur des sauts, passages nécessitant de ramper, gestion des items type casques ou boucliers, etc.).
• le fait de pouvoir contourner le level design en "cheatant" un peu avec les roulades de Mathilde, qui fait prendre une autre dimension au jeu.
• l'ambiance générale des différents décors, plutôt riches et réussis, bien qu'on ne comprenne pas vraiment le rapport avec Dany, mais on s'en fout...
• la musique fort sympathique la plupart du temps, et j'ai découvert dans le générique (à ma grande surprise) qu'elle était signée David de Gruttola, sa "première" dans le monde du JV avant qu'il ne devienne David Cage. Je pense qu'il n'en est pas spécialement fier mais si je le rencontre un jour (ce que j'espère), je lui dirai "j'ai platiné Heavy Rain, mais j'ai aussi fini Super Dany").
• la quatorzième zone qui doit être la meilleure du jeu, et sur laquelle je pense qu'on peut buter très longtemps, même avec un cerveau en état de marche et une connaissance intégrale des mécanismes du jeu.

Bref, un jeu très correct, qui échappe au bide car bourré d'idées géniales, et qui du coup rate un meilleur statut de par une conception incroyablement inégale. À croire que c'est à Super Dany que l'on doit la génération actuelle remplie de jeux mal finis.
Mario #9 18/05/2018 - 09h44

Groupe : Utilisateur
Messages : 2804
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Mario @ 14/11/2013 - 14h50 a dit:

• la musique fort sympathique la plupart du temps, et j'ai découvert dans le générique (à ma grande surprise) qu'elle était signée David de Gruttola, sa "première" dans le monde du JV avant qu'il ne devienne David Cage. Je pense qu'il n'en est pas spécialement fier mais si je le rencontre un jour (ce que j'espère), je lui dirai "j'ai platiné Heavy Rain, mais j'ai aussi fini Super Dany").


Update : achievement unlocked. B) (c'est un lien)

(dommage qu'on puisse pas embed des tweets ou vidéos sur ce forum, au fait !)

 >  Réponse rapide

Composez votre message

Communauté Nintendo > Jeux-Vidéo > Votre avis sur... > 2013 - S.02 : Super Dany (SNES)

 >  Informations du forum

1 personne(s) présente(s) durant une période de 10 minutes (0 membre(s) et 1 invité(s)).