Communauté Nintendo

Bienvenue, vous n'êtes pas connecté. ( Se connecter - S'enregistrer )

Communauté Nintendo > Jeux-Vidéo > Le reste du monde > Votre bilan vidéoludique pour 2017

RSS >  Votre bilan vidéoludique pour 2017, Vos tops et flops de l'année
BigMountain #1 04/02/2018 - 15h55

Groupe : Utilisateur
Messages : 584
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

Une année vient de passer. Encore. Une année qui a vu Nintendo revenir avec force dans le coeur des gamers avec une switch qui cartonne partout sur la planète. Un Nintendo plus fort que jamais qui a franchi le pas des smartphones avec brio. Un Nintendo tout feu tout flamme qui jamais ne disparaîtra de nos esprits et de nos coeurs.

Il est temps pour nous de partager nos expériences vidéoludiques. Peut-être y trouverons nous de la matière pour nos futures expériences. Trouverons nous peut-être des messages dans ce sujet de membres de la communauté que nous avons cru disparus à jamais. Voilà l'heure est arrivée de vous exprimer.

Je ferai mon bilan sous peu.

Pour comparer, voici les topics des années précédentes :
Votre bilan vidéoludique pour 2016
Votre bilan vidéoludique pour 2015
Votre bilan vidéoludique pour 2014
Votre bilan vidéoludique pour 2013
Votre bilan vidéoludique pour 2012
Votre bilan vidéoludique pour 2011
Votre bilan vidéoludique pour 2010
Votre bilan vidéoludique pour 2009
Votre bilan vidéoludique pour 2007
Ce message a été édité par BigMountain le 04/02/2018 à 15h56.
elie46 #2 04/02/2018 - 17h38

Groupe : Equipe Snes4Ever
Messages : 1252
Enregistré le : 31/08/2007

Hors ligne Site Web

J'ouvre la danse dans ce cas :

- J'ai terminé Zelda Breth of the Wild sur WiiU et je pense bien que ce jeu peut prétendre à être le meilleur jeu vidéo jusqu'à ce jour ou pas loin. Et je suppose qu'il va obliger la concurrence à ce mettre au niveau en terme de monde ouvert voir de déplacement paravoile oblige.    :love:
J'ai joué à la manette vu que mon WiiU gamepad se recharge très mal donc je n'ai pas pu profiter de tous les temples.

- J'ai commencé Donkey Kong Tropical Freez WiiU mais il est assez prise de tête et par moment les perso son tout petit et on ne distingue pas bien l'action ce qui est assez énervent au bout de la 8ème mort ! Je n'en suis qu'au début, on verra.

- Xtreme Express sur PS2, un jeu auquel j'ai joué suite aux recommandations d'un pote. Il s'agit ici ni plus ni moins que de courses de trains jouable à 2. Pas un grand jeu mais un potentiel pour la compet rigolote.

- Mario Maker WiiU. Du grand art mais on a pas tout depuis le début, et comme je n'ai pas trop de temps, ça m'a gonflé. Je reprendrais le jeu plus tard.

- Nintendo Land sympa

- Hyrule Warriors WiiU très bourrin mais à noter que les notifications d'entre deux batailles sont à chier, mais vraiment.

- Star Wars Snes dans lequel je me suis replongé avec plaisir.

- Star Fox 2 sur la Super Nintendi Classic Mini, très bon et très court, je vous le conseil mais il faut finir le premier stage de Star Fox au préalable.

- Sur la même console j'ai refait le Mario Kart, le Street Turbo. Dans les deux cas je les ais trouvé bien plus dur que les version 50 Hzt, mais c'est sans doute aussi en raison de l'imput lag peu perceptible lié à la télé.

- Super Ghouls'n Ghosts terminé toujours aussi bon ainsi que Contra III idem. Et pas mal d'autres jeux de la Mini également.

- Fianl Fight Snes (et PS2) en mode super play. Le meilleur jeu pour se défouler.  :love:

- Wind jammers Neo-Geo AES qui a lui seul justifie de vendre un rein pour faire son acquisition ainsi que celle de la console.

- Street of rage 2 version 3D sur 3DS, toujours un hit. Ainsi que Dragon's Lair et Mad Dog Mcree tjs 3DS. Ces jeux m'ont impressionnés à l'époque 1990 pour le dernier sur borne d'Arcade avec de vrai faux flingues !

- Et pour finir j'ai testé beaucoup de jeux sur pleins de supports anciens grâce à mon Rasbery Pie et à Recall Box. Merci Lionel San.
Geek de guerre
Plug & Play team de Maubeuge.
Higgins #3 04/02/2018 - 18h39

Groupe : Equipe Génération-Snes
Messages : 3668
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Mail Site Web

Cela fait longtemps que je n'achète plus de consoles, mais il m'arrive d'y jouer chez des amis allergiques au PC (chacun ses goûts... c'est vrai que jouer sur console, c'est plus convivial). Je suis ravi du retour en force de Nintendo. Quand j'avais vu le concept de la Switch, je le trouvais intéressant et il s'est concrétisé avec brio. Cette console de Nintendo est moins puissante que les PS4 / Xbox One, mais elle fait envie. On sent plein de potentiel chez elle, et puis comme souvent les quelques exclusivités de Nintendo font la différence, notamment un Zelda qui semble mettre beaucoup de gens d'accord et un Super Mario assez emballant. La Switch de Nintendo, c'est peut être bien le lancement le plus excitant depuis la SNES (moins qu'elle, mais plus que les suivantes). Beau retour de Nintendo également grâce à la SNES-mini, un bien bel objet avec une belle sélection de hits.

Je suis un peu agacé par le tout dematérialisé. Cette année, j'étais bien intéressé par le remake de Dragon's Trap mais sur PC on n'a pas eu droit à la version "boîte". Idem pour Assassins Creed Origin. Du coup, je me suis rabattu sur d'autres jeux. Quand j'hésite entre plusieurs jeux, cela devient un critère de choix désormais.

Enfin bref, pour en revenir à mes jeux de l'année :
- The Witcher 3 + ses 2 fabuleuses extensions (PC - 2015) : 160 heures de plaisir ! Certes l'histoire principale est plutôt quelconque finalement alors que celle du 2 était exceptionnelle. Mais c'est compensé largement par plein d'histoires secondaires passionnantes et très bien écrites (ex : l'histoire du "baron sanglant", l'élection du roi de Skellige...). La direction artistique est digne de cette appellation. C'est super agréable pour les yeux et même les oreilles. On se promène parfois pour le plaisir de se promener (alors que le voyage rapide est disponible) et certains airs restent dans la tête après qu'on ait finit de jouer. Le gameplay est correct, mais pas fabuleux même s'il y a eu pas mal d'améliorations depuis l'épisode précédent. Le passage à un open world est très réussi : il y a la quantité, la qualité, la cohérence... et ce n'est pas rempli à tout prix (pas de quêtes copiées / collées sans âmes). C'est mon GOTY et carrément l'un des meilleurs jeux auxquels j'ai joué.

- DiRT Rally (PC - 2016) : les journalistes dits "spécialisés" s'étaient plaints du manque de contenu. Personnellement, je le trouve suffisant vu le temps qu'il vous faudra pour maîtriser la conduite. Si l'on veut s'y investir, il y a de quoi passer une bonne centaine d'heures dessus... Chaque véhicule, chaque type de revêtement (asphalte, gravier, neige...) et chaque tracé a ses particularités. Le jeu est très indulgent concernant les dégâts, par contre pour le reste il est très exigeant et requiert de l'apprentissage. Du coup, progresser est très gratifiant. Néanmoins, je préfère les jeux de course plus typés "arcade" (au bout de 40 heures, j'en ai eu marre). Ce jeu est orienté simulation alors les fans de ce style de course seront ravis, d'autant plus que la réalisation est plus que correcte.

- NBA2K17 (PC - 2016) : j'ai voulu tester ce NBA 2K17 dont beaucoup disent que c'est la meilleure simulation de sport. Et bien... c'est possible, le jeu est très complet au niveau des coups réalisables et surtout d'une richesse tactique hallucinante (ça écrase les PES / FIFA). Le jeu est magnifique et super bien mis en scène (un véritable show). Le gros soucis, c'est qu'il n'y a pas de tuto digne de ce nom. Le jeu est super difficile d'accès, et pas fun si on n'est pas franchement attiré par le basket. En outre, les menus ne sont pas clairs du tout. Au bout d'une poignée d'heures seulement ça m'a gavé (à mon grand regret).

- Deus Ex - Mankind Divided (PC - 2016) : j'aime beaucoup cette licence. Dans cet opus il y a du très bon et du nettement moins bon. En positif : une direction artistique superbe, un level design qui donne plein de possibilités et permet de jouer selon nos envies (tuer personne... ou tout le monde), l'univers de la franchise Deus Ex (plein de conspirations et de thématiques passionnantes), des quêtes annexes bien intégrées au scénario principal. En négatif : un scénario qui manque de tension, une fin trop abrupte qui appelle clairement une suite (qui ne viendra pas à cause de ventes insuffisantes), un équilibrage qui tire la difficulté vers le bas (le tazer et certaines augmentations sont trop efficaces), le feeling des armes.

- Doom (PC - 2016) : ma bonne surprise de l'année. Ce n'est pas mon style de jeu pourtant je n'hésiterai pas à qualifier ce Doom d'incroyablement jouissif. Tout m'a plu : l'action extrêmement nerveuse, le super feeling des armes, le gameplay simple (courir / sauter / tirer... ni système de couverture ni régénération automatique) mais qui excelle dans ce qu'il tente, le look démoniaque des ennemis, la bande son rageuse, l'ambiance furieuse et sanglante... même l'histoire (!!!). J'ai accroché à fond. Quant à la durée de vie, elle est plus que correcte (22 heures pour moi, mais c'est parce que je suis mauvais). Bravo ID Software, car c'est un reboot réussi d'une licence qui ne m'avait pourtant jamais emballé auparavant.

- PES 2018 (PC - 2017) : c'est mon 1er PES depuis le PES 2011. Je trouve que c'est un très bon épisode, facile d'accès mais avec de la profondeur, et sans gros défaut qui vient gâcher l'ensemble. J'y joue beaucoup, mais seulement en off-line (juste le mode saison).

J'ai très peu joué à des jeux anciens cette année. Seulement quelques jeux d'arcade via MAME : 1000 Miglia - Great 1000 Miles Rally, Baseball Stars 2, Blood Bros., et Marvel Super Heroes.

Mes jeux des prochains mois sont : F1 2017, Prey, The Witcher (étant en manque de The Witcher, j'ai finalement acquis le 1er épisode que j'avais snobé il y a plus de 10 ans !), Wolfenstein II - The New Colossus, et XCOM 2. Avec tout ça en réserve, je n'ai pas besoin d'acheter de nouveaux jeux avant un moment... En 2018, le seul titre que je guette pour l'instant c'est Monster Boy and the Cursed Kingdom qui a l'air "trop mignon". Ce qui me ferait plaisir aussi, c'est qu'on ait enfin un émulateur de la 1ère Xbox car celle-ci a quelques belles exclusivités aux quelles j'aimerai bien jouer (Jet set Radio Future, Crismson Skies, Panzer Dragoon Orta...).
Hardcore céréalivore -  Mon top-céréales :

1 - Jordans - 2 - Kellogs - 3 - Nestlé.
Mario #4 05/02/2018 - 11h35

Groupe : Utilisateur
Messages : 2793
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Oh putain. Là j'aurai un message très copieux à faire, avec deux jeux totalement hors du commun et beaucoup, beaucoup d'excellents souvenirs. 2017 restera une de mes meilleures années vidéoludiques (comme pour pas mal de gens d'ailleurs), et va falloir que j'explique pourquoi en détail.
BigMountain #5 05/02/2018 - 22h22

Groupe : Utilisateur
Messages : 584
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

Metroïd Samus Return (3DS) Il a fallu attendre bien longtemps, la 3DS s’est enfin doté d’un vrai metroïd. Un jeu bien nerveux avec un système de combat revisité qui m’a bien plu. On y retrouve tout ce qui a fait le succès de la franchise. Agréable graphiquement. Peut-être qu’il se finit un peu trop vite sauf peut-être si on veut le finir à 100 %, mais personnellement je ne suis pas un joueur qui veut atteindre absolument le 100 %.

Super Mario Maker (3DS) ce jeu est génial. On a une centaine de niveau déjà fait à finir pour débloquer les éléments qui servent à fabriquer les niveaux. La construction des niveaux se fait sans accroc, le système est bien pensé. Ce jeu c’est comme si un rêve se réalisait, on peut faire des niveaux de Mario, quelque soit l’époque. On peut faire du simple, du corsé ou de l’impossible. J’ai vraiment aimé construire des niveaux. Une totale réussite pour moi.

Azure Striker Gunvolt (3DS) : Un jeu de plateforme  2D aux allures de megaman. Le jeu est plaisant à jouer. De nombreux boss de fin de niveau. Le jeu a tout pour plaire sauf que … ben le boss final est d'une difficulté démesuré par rapport au reste du jeu, je me suis arraché les cheveux (déjà qu'il ne m'en reste plus beaucoup) pour le vaincre.

Noitu Love Devolution (3DS) Sur la vidéo qui m’a incité à l’acheter, le jeu avait l’air cool. Un jeu de plateforme 2D. Mais ce jeu est une catastrophe au niveau game play. Un coup faut jouer au stylet et enchaîner au stick pour pouvoir sortir toute la palette des coups possibles. Soit quelque chose m’a échappé soit les développeurs avaient fumé de l’opium.

Steam World Heist (3DS) Un jeu 2D des plus agréable.  C’est un jeu de stratégie au tour par tour, on avance dans des vaisseaux remplies d’ennemis. Les graphismes sont très beaux pour de la 3 DS.

Super Mario Run (Smartphone) A la base je ne joue presque pas sur téléphone, mais bon je ne pouvais passer à côté d’un jeu mario. On a un Mario qui court tout seul et on tapote l’écran pour le faire sauter. Un game play des plus basiques mais une difficulté bien dosée car il s’agit d’être bien précis si on veut tout récolter. Plusieurs modes de jeu, dont un qui est venu en mise à jour gratuite. J’y ai passé une vingtaine d’heures mais ce n’est pas le genre de jeu où l’on se dit que l’on y retournera. Un jeu réussi mais qui ne casse pas la baraque si comme moi on est inconditionnel d’un pad.

Tetris Ultimate (3DS) Je me suis mis à un Tetris moderne, j’en suis un peu déçu. Moi qui suis un habitué du Tetris GB je me suis révolté contre le fait que lorsqu’une pièce tombe on peut encore la faire tourner une dizaine de fois quand elle touche les pièces du bas, on peut la faire glisser de droite à gauche. Je suppose que c’est une évolution ancienne mais c’est la première fois que j’y jouai de cette façon. En gros c’est un Tetris pour les nuls et j’ai vite fait de faire des scores de malade. Bon bien sûr on peut paramétrer le jeu pour éliminer ça, mais en mode en ligne on ne peut pas, du coup avec cette option j’ai pas trouvé beaucoup de monde pour me mettre la branlée.

Dead Cells (PC) Un mélange de castelvania et de metroïd. Un très bon jeu qui est en accès anticipé sur Steam. J’y ai déjà joué une centaine d’heure et je ne m’en lasse pas, surtout que les mises à jour ont été très régulières. On choppe des armes, des pouvoirs, on parcourt des niveaux, on affronte des boss. Un système de combat aux petits oignons pour une bonne dose de difficulté. Quand on meurt on reprend depuis le début du jeu, on ne conserve juste les armes trouvées et les améliorations faites en cours de partie. On se prend très vite à vouloir tout trouver. Mon coup de coeur de 2017 sans aucun doute.

Left 4 dead 2 (PC) En petit prix sur steam, je l’ai pris. Un très bon jeu. Des zombies bien vivaces. Des niveaux que l’ont parcours avec plaisir surtout quand l’écran se tâche de sang quand on fait vrombir la tronçonneuse. Seul bémol, c’est quand on s’essaye au multijoueur, une communauté d’enfoiré, le jeu en coop se transforme en cauchemar, j’ai dû arriver bien trop tard dans cette communauté, mais les petits nouveaux comme moi, on les soigne pas, on les réanime pas, on les laisse là où ils ont crevé, communauté de merde. Du coup je me suis plutôt tourné vers le solo pour ce jeu qui normalement se veut coopératif.
Ours1011 #6 06/02/2018 - 15h45

Groupe : Utilisateur
Messages : 1042
Enregistré le : 14/12/2011

Hors ligne

Mario @ 05/02/2018 - 11h35 a dit:

Oh putain. Là j'aurai un message très copieux à faire, avec deux jeux totalement hors du commun et beaucoup, beaucoup d'excellents souvenirs. 2017 restera une de mes meilleures années vidéoludiques (comme pour pas mal de gens d'ailleurs), et va falloir que j'explique pourquoi en détail.

Ça y est, tu as piqué ma curiosité !
Tourist un jour, tourist toujours !
Mario #7 08/02/2018 - 10h27

Groupe : Utilisateur
Messages : 2793
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Sois patient, il est possible voire probable que je ne puisse prendre le temps de rédiger ça avant encore deux bonnes semaines (au moins).
Mario #8 26/02/2018 - 18h43

Groupe : Utilisateur
Messages : 2793
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Introduction

Alors, j'essaie de pas faire trop long par jeu, et je vais renvoyer très régulièrement vers les articles consacrés aux jeux qui en ont obtenu (et mérité) un. Je cite par ordre chronologique tous les jeux auxquels j'ai joué (un minimum testés, ou entièrement finis) en 2017 ; à 95% ce sont des découvertes et à 90% des jeux de 2017 (forcément). Je n'évoquerai pas les immenses classiques auxquels je rejouais régulièrement comme SMK ou Zelda II, et ne parlerai ici que de deux jeux "refaits", qui chose amusante, seront les deux premiers de la liste chronologiquement. Il est possible que j'en aie oublié un ou deux mais a priori je devrais m'en sortir sans erreurs.


Max Payne 3 (PlayStation 3) – Refait un peu plus de 4 ans après ma première partie qui m'avait beaucoup marqué, cette fois-ci en "coop" (façon de parler) avec mon partenaire de (re)découvertes de jeux sur Reims, en difficulté supérieure. Je pense que j'aime encore plus ce jeu depuis cette nouvelle expérience et considère qu'il s'agit clairement d'un des titres les plus sous-estimés de sa génération, voire de l'histoire du jeu vidéo. J'en ai du coup rédigé une review complète tellement j'adore ce jeu, à qui j'ai d'ailleurs mis un nombre record (dans le bon sens) de "points négatifs" parmi toutes mes critiques.

Gravity Rush Remastered (PlayStation 4) – Afin de jouer au deuxième volet qui allait sortir sous peu, je me suis fait en quelques heures ce remaster pour me replonger dans cette "série" dont j'avais adoré le volet inaugural sur PSVita (dont il doit demeurer mon titre favori). J'ai quand même patienté un an quasiment pour me le faire (je l'avais acheté fin février 2016 !), mais l'expérience fut concluante : aussi bon que dans mes souvenirs, meilleur sur PS4 (fluidité et graphismes améliorés, meilleure maniabilité), et assez court quand on le connaît déjà.

Gravity Rush 2 (PS4) – J'attendais un peu désespérément cette suite qui a fini par exister, pour mon plus grand bonheur. C'était presque mon second jeu le plus attendu de 2017 après le nouveau Zelda, devant RE7 et Horizon (voir plus bas), et évidemment Red Dead Redemption II dont j'avais l'impression d'être la seule personne à trouver évident qu'il ne sortirait pas avant 2018 (le temps m'a donné raison). À quelques défauts techniques près (et un DLC assez passable, heureusement gratuit), j'ai énormément aimé ce second épisode, dont j'ai également rédigé une critique dédiée où je m'explique plus longuement sur le sujet.

Poochy & Yoshi's Woolly World (Nintendo 3DS) – Un portage un peu discutable de l'excellente exclusivité Wii U (un de mes jeux favoris de la console), mais que j'ai pris quand même, pour la collection (le bundle avec l'amiibo de Poochy est trop cool !), et pour le plaisir de refaire ce super jeu dans le TGV en attendant l'arrivée de la Switch. Je pense quand même qu'il aurait gagné à être porté sur cette dernière (vu que tous les gros jeux Wii U y finissent au compte-gouttes), mais en attendant, il m'a occupé pour être terminé (pas à 100%) juste avant la sortie de la dernière-née de Nintendo. Au passage, j'ai trouvé les stages bonus sous forme de "runner" plutôt cool, ce que je trouve un peu inquiétant vu que je suis légèrement opposé personnellement à ce type de jeu. Avoir testé très rapidement Super Mario Run le mois dernier m'a d'ailleurs confirmé que je pouvais aimer ce genre de truc pour passer le temps, mais j'assume très modérément >_>

Horizon Zero Dawn (PS4) – C'était une de mes attentes majeures de 2017, mais mon expérience en sera reportée à 2018, et pour cause, sa sortie quasi conjointe avec le nouveau Zelda me l'a fait passer en second… vu que je n'ai pas pu l'avoir avec une dizaine de jours d'avance comme espéré. Cependant, je pense que cela aurait été insuffisant pour vraiment l'apprécier et en faire une revue détaillée. Le vrai problème se situa quand même au niveau de mon "retour" à ce jeu, une fois "BotW" terminé : je ne pouvais juste pas retenter un open world du même style après un jeu ayant tant renouvelé le concept (cf. ci-dessous). Il me fallait donc attendre d'avoir "oublié" ce Zelda pour me lancer vraiment correctement dans Horizon, ce que mon planning de fin d'année ne m'a pas permis. Cela devrait d'ailleurs être mon prochain gros "fil rouge" sur console de salon (j'ai AC Origins en cours).

The Legend of Zelda: Breath of the Wild (Wii U / Nintendo Switch) – Attendu comme le messie, il ne m'a déçu en rien, et m'a même davantage séduit que prévu. Jeu de l'année 2017 durant plus de six mois me concernant, jusqu'à ce qu'il finisse détrôné par une improbable dernière surprise (voir à la fin du post). "BotW" m'a conquis, occupé plus de 350 heures au final, DLC compris (dont la moitié de ce temps sur les deux semaines de vacances que je lui ai intégralement consacrées, une première totale dans ma vie !), et m'a amené à rédiger le plus long article jamais dédié à un seul et unique jeu vidéo dans ma vie, que vous pourrez découvrir ici. Lui aussi a cependant été dépassé en toute fin d'année, mais il n'en demeure pas moins un des plus grands (et importants) jeux vidéo auxquels j'ai joué, qui a fait date, m'a énormément marqué, et qui rejoint le panthéon personnel d'un quart de siècle de vie de joueur pour ma part.

Resident Evil VII biohazard (PS4) – J'attendais beaucoup de ce titre, surtout parce que pour moi, il pouvait estomper la désillusion du Silent Hills de Kojima et Del Toro tristement annulé (j'en parle en longueur ici, d'ailleurs. Globalement, RE7 a bien rempli son rôle : flippant, stressant, immersif, je lui reprocherais juste un dernier tiers très inégal quand il n'est pas carrément mauvais et discutable ; mais surtout, il m'a permis d'apprécier une expérience en vue subjective, ce qui est quasi unique chez moi (Portal mis à part). J'ai également accordé un test à ce jeu, me limitant à son histoire de base, sans DLC ni réalité virtuelle (à mon grand regret, car RE7 aurait clairement constitué le seul jeu que j'aurais aimé me faire si mon handicap visuel ne m'en privait pas).

Forza Horizon 3 (Xbox One) – Une exception dans tous les domaines en 2017 : seul titre de 2016 fait en intégralité l'année suivante, seule exclu Microsoft faite à fond en 2017, seul jeu méritant sa critique sur mon site mais ne l'ayant pas (encore) eue, seul jeu vidéo dont j'aie payé les deux DLC, et séparément (!), jeu Xbox (360 et One confondues) sur lequel j'ai obtenu le plus grand nombre de succès : FH3 est un titre sur lequel j'ai passé pas loin d'une centaine d'heures, DLC compris, et qui m'a énormément plu. En fait c'est simple, je pense que c'est le jeu de course que j'ai le plus aimé depuis les premiers Gran Turismo, et pourtant un paquet sont passés par là en près de 20 ans. J'aurais même tendance à dire qu'il s'agit du meilleur jeu de voitures au monde actuellement, tous supports confondus : il y a tout ce qu'il faut pour prendre son pied dans ce jeu de conduite mi-arcade mi-simulation en mode ouvert : un grand espace varié et dépaysant, absolument sublime qui plus est, un gros contenu, des DLC de qualité (!), un plaisir de conduite hallucinant (surtout au pad "Elite" que je ne saurais que trop chaudement recommander !), des radios vraiment fun, une interaction intéressante d'un point de vue communautaire… FH3 c'est de la bombe, c'est tout.

1, 2 Switch (Switch) – Testé rapidement avec ma nana de l'époque sur une soirée où on s'est fait tous les mini-jeux "pour voir" : c'est sympa, rigolo, mais ça vaut clairement pas son prix pour le coup prohibitif. Ce jeu, qui en plus ne me semble pas avoir un gros potentiel de rejouabilité au fil des soirées entre potes, aurait vraiment dû être inclus de base dans le pack console comme Wii Sports. J'ose espérer qu'il a un minimum "bidé" pour que Nintendo ne reproduise pas ce qui constitue la seule erreur (à mon goût) en ce début de vie de sa nouvelle machine.

Mario Kart 8 Deluxe (Switch) – Trois ans après la sortie du huitième volet de la série sur Wii U (dont j'avais rédigé un test à l'époque), Nintendo ressort pour la première fois un Mario Kart, ce qui avait tout du choix discutable surtout à prix fort. Mais il fallait que la Switch ait son Mario Kart rapidement, et porter MK8 avec ses (excellents) DLC et le 200cc, ainsi que quelques nouveautés en terme de jouabilité, était un pari judicieux. Cela fut en plus pour moi l'occasion de réaliser un aperçu officiel pour JV.com en me rendant "chez Nintendo" pour tester le jeu en avant-première, et outre le fait d'avoir vécu cette expérience dont je rêvais depuis que je suis gamin, MK8 DX est un portage parfait. J'ai dépensé près de 150 heures sur cette réédition, soit presque le triple du temps passé sur l'original (!), en partie parce que le Time Trial à deux cylindrées offrait un défi génial, et aussi parce que se faire (ce que je considère comme étant) le meilleur Mario Kart 3D partout où on veut sur une portable en 720p / 60fps, c'est juste génial quoi. Sans parler des innombrables combinaisons pour jouer à 2 ou à 4 dans plein de conditions qui témoignent du potentiel convivial ahurissant d'une Switch dont j'ai vraiment compris toute l'excellence grâce à ce portage finalement parfaitement justifié.

Aparté

Banana est venu chez moi début mai, m'a fait essayer pas mal de jeux, je vais m'attarder (façon de parler) sur les quatre sur lesquels j'ai passé le plus de temps. J'ai aussi un peu joué à un jeu d'action / "shmup" (?) sur Super Famicom dans le tas, assez kitsch et rigolo, mais j'en ai oublié le titre et passé plus de temps à regarder Banana jouer tellement je saturais et jouais mal. On a aussi refait Super Mario Land 2: 6 Golden Coins, Tiny Toons: Buster Busts Loose! et Super Mario 64 en "run versus", mon avis sur ces trois jeux que j'adore demeure inchangé ; je rajouterai juste que Mario 64 m'a surpris par ses graphismes toujours très propres finalement (une prouesse pour un titre de cette époque "maudite" de la 3D naissante), sa maniabilité quasi intacte et un plaisir global inchangé depuis tout ce temps, prouvant vraiment que c'est un titre intemporel.


Universal Studios : Theme Park Adventure (Gamecube) – J'étais prévenu du statut de bouse de ce titre présent dans le line-up de lancement de la Gamecube, et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est justifié. Je me suis expliqué sur le topic dédié à ce jeu, et maintiens mes propos : "C'est très peu maniable, le concept est tout sauf intéressant, la difficulté affreusement mal dosée, la traduction extrêmement mauvaise… une honte d'en avoir fait un des jeux de lancement d'une console."

Banjo-Kazooie (Nintendo 64) – Un petit test rapide m'a fait comprendre pourquoi tant de gens aimaient ce jeu et le considéraient comme un des meilleurs titres de la N64. Je ne le continuerai cependant pas sur cette plate-forme, mais sur la compilation Rare Replay de la Xbox One, pour plus de confort, vu que des connaisseurs m'ont assurés que je n'y perdrais pas vraiment. Un titre rétro de plus à ajouter à mon fameux backlog.

Winnie l'Ourson : La Chasse au Miel de Tigrou (N64) – Je viens tout juste d'aller poster mon avis sur le topic "jeu de la semaine" dédié à ce titre tout à fait correct qu'il me semble même avoir fini, qui m'a un peu rappelé Yoshi's Story, bref un moment agréable, bien que dispensable. C'était plutôt fun à faire, quand même !

Cubivore (GC) – Je reste circonspect devant cet ultime titre que Banana m'a fait tester : comme indiqué dans mon message sur le sujet dédié, je ne sais pas s'il s'agit d'une énorme daube ou d'un chef-d'œuvre incompris. Tout ce que j'en ai retenu, c'est qu'il avait probablement une décennie d'avance sur son temps, avec son style très "projet PC indé à encourager sur Kickstarter". Je n'y rejouerai sans doute pas mais j'étais très intrigué, et voulais continuer le plus possible avant de devoir le ranger vu que son propriétaire allait tout ranger dans l'heure (ou presque). Un souvenir étrange, à la limite de l'émouvant.

Fin de l'aparté "Banana". Repassons aux jeux de 2017, surtout que pour cette seconde partie d'année (littéralement, car je vais reprendre à fin juin), il n'y aura plus que des titres de 2017 !


ARMS (Switch) – L'une des énigmes de la présentation officielle de la console en janvier 2017 : on sentait la nouvelle licence "à la Nintendo" mais sans le potentiel d'un Splatoon. Ce jeu a de toute façon moins marché, je doute qu'il ait une suite un jour, mais il demeure sympatoche et original avec un style bien à lui. Et il est loin d'être "casu" comme on dit : le niveau de difficulté est franchement intéressant, c'est limite dommage qu'il n'ait pas "explosé" lui aussi, car y avait du potentiel quand même. À noter que j'en possède le kit presse avec un délicieux protège-dents goût citron du plus bel effet.

Crash Bandicoot: The N. Sane Trilogy (PS4) – En sortant l'avant-veille de mon anniversaire, c'était un joli cadeau garanti pour le gros fan de la trilogie originale sur PlayStation que je suis. Et ce fut un véritable bonheur tant ce remaster, en plus d'être pour le coup pertinent, est réussi. Il a même conservé à l'identique tout le vice qui faisait de ces trois jeux des titres de plate-forme retors et loin d'être simplistes, avec une retouche graphique franchement très bien foutue. J'ai détaillé mon avis au travers d'une critique complète pour quiconque serait intéressé(e).

Uncharted: The Lost Legacy (PS4) – Je n'en attendais pas grand-chose de plus que de passer un très bon moment de plus, en tant qu'énorme fan de la licence Uncharted depuis son lancement. Mais force est de constater que ce stand-alone a trouvé le moyen d'être bien plus qu'une grosse extension du quatrième et dernier volet acclamé (y compris par moi-même). Se suffisant amplement à lui-même, absolument magnifique, totalement à la hauteur de la série principale et mettant en scène des personnages dont l'écriture n'a rien à envier aux principaux, c'est juste une excellente surprise qui ponctua à la perfection mes 3 semaines de vacances d'été au retour du championnat SMK. Je me suis fendu d'un test détaillé là encore, surtout que le jeu m'avait été grâcieusement offert par Sony – ce qui n'a joué en rien sur mon appréciation, ce titre étant tout simplement très bon de base, de toute façon. Reste qu'il s'agissait d'une grande première : tester un jeu sur mon site ayant été fourni par l'éditeur, je ne me l'étais ni autorisé ni interdit, mais reste que cela a fini par se faire, et comme je ne veux pas prendre le risque, je ne le fais que sur des jeux dont j'attends une certaine qualité, comme ça tout le monde est content. Et c'était quand même super cool de faire ça sur un jeu d'une saga que j'aime autant !

Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle (Switch) – Acheté en pack avec la figurine de lapin crétin avec la casquette de Mario pour aller dans le cadre de ma collection, ce jeu fait partie des titres à qui je donnerai une "seconde chance" en 2018, car s'il ne m'a pas emballé plus que ça de prime abord du fait de combats stratégiques au tour par tour (ma hantise), ma vision de ce système a quelque peu évolué en toute fin d'année, et je préfère garder mon jugement pour une seconde approche, dont le verdict dépendra quand même grandement de l'inspiration et du dynamisme desdits combats.

F1 2017 (XOne) – Je suis un énorme fan (et même une encyclopédie vivante auto-proclamée, demandez à Kartie si vous voulez) de Formule 1 depuis plus de 20 ans. J'ai joué à quasiment toutes les simulations officielles sorties depuis la première saison à laquelle je me suis intéressé. Et en plus, après une traversée douloureuse du désert dans les années 2000 (marque détenue par Electronic Arts qui n'en a pas fait spécialement bon usage, puis un quasi désert de 4 ans sans jeu vraiment majeur), Codemasters a repris le flambeau avec brio sur "PS360" (et aussi PC) en 2010. Après avoir terminé cette génération en roue libre et relancé assez délicatement la machine en 2015, le studio britannique a remis les choses dans le bon sens en 2016, et cet épisode 2017 est clairement celui de la confirmation. Comme je l'explique dans mon test (lui aussi "commandé" par le distributeur officiel), il s'agit de la meilleure simulation de F1 existante, et là encore, beaucoup plus agréable au pad sur Xbox One, surtout avec la manette "Elite" (mais même celle de base est supérieure à la Dual Shock 4 pour les jeux de caisses). L'amélioration est vraiment notable, le jeu suit avec précision l'évolution technologique de la discipline, l'aspect simulation est encore plus poussé côté gestion, et ça fait plaisir !

Metroid: Samus Returns (3DS) – Lui aussi, suite à son annonce à l'E3, j'en attendais beaucoup ! Mon article sur le jeu a marqué le début d'une petite collaboration avec Nintendo pour mon site (un grand plaisir ça aussi), ce qui m'a permis d'en obtenir un code pour y jouer en plus de sa superbe édition collector. Eh bien, ce remake de l'épisode Game Boy constitue à mes yeux un contact parfait avec la série dans son style 2D. Samus a vécu une véritable résurrection cette année, marquée par l'annonce du quatrième Metroid Prime et suivie donc par ce premier titre 2D depuis pas loin de 15 ans, d'excellente facture qui plus est. Il restera un de mes coups de cœur d'une année qui, comme vous l'aurez compris, n'en a pas manqué… et c'est loin d'être fini. Le meilleur est à venir.

Pro Evolution Soccer 2018 (PS4) – Konami n'est plus que l'ombre de lui-même après l'avortement de Silent Hills (déjà évoqué ci-dessus), la possible disparition de Castlevania de son catalogue, et bien sûr le maintien en vie très discutable de Metal Gear après l'éviction d'Hideo Kojima. Mais il reste PES. Et quoi qu'on en dise, cela fait 9 saisons de suite que la licence de foot phare de l'ère PlayStation 2 / Xbox est revenue à un niveau convenable, meilleur que FIFA (trop arcade à mon goût), à qui il manque juste des licences et un peu plus de soin côté jeu en ligne. PES 2018 souffre exactement de ces deux maux chroniques, le premier étant heureusement compensable par des patches de grande qualité (officieusement encouragés par Konami lui-même !), et le second n'ayant que peu d'intérêt pour moi vu que mon meilleur partenaire de jeu habite à un quart d'heure de chez moi. Rajoutant à cela un mode 3v3 novateur de grande qualité (expérimenté dans le canapé, c'est top !), PES est une simu toujours très rigide certes, mais incroyablement pointue, et moi c'est ça que je cherche dans un jeu de foot (préféré au pad PlayStation pour le coup, contrairement aux jeux de course). Quel dommage qu'elle demeure dans l'ombre de FIFA et que Konami ne donne que des signes inquiétants pour l'avenir. Car PES 2018, c'est de la balle (mdr).

Forza Motorsport 7 (XOne) – N'ayant plus beaucoup de temps à consacrer aux simulations complexes sur la durée comme ce fut le cas avec Gran Turismo jusqu'au cinquième volet inclus (et je continue moi-même à regretter partiellement d'y avoir passé autant de temps), je n'ai joué à "FM7" que parce qu'il me fut offert lors d'un événement de présentation de la Xbox One X. Ouais, c'est moche, mais c'est comme ça. En attendant, c'est superbe, c'est archi pointu, c'est une preuve de plus que GT est à la ramasse et que Forza est largement le maître en la matière. Et dieu que c'est beau en 4K sur la console adaptée (que je n'ai pas, et n'aurai pas avant un bon bout de temps). Mais j'ai grandi, j'ai moins de temps à perdre (sauf exceptions…), et je préfère le fun et le côté semi-arcade à scoring de l'alternative "Horizon", que je trouve bien plus cool. Ah, et vous ai-je dit qu'au pad "Elite", c'est génial niveau sensations ? Vous l'aviez déjà deviné.

Gran Turismo Sport (PS4) – Lui aussi m'a été offert par Sony sous forme de code (et je ne parlerai pas de son édition collector dont j'ignore toujours l'identité du généreux donateur…), et je dois lui consacrer un article depuis un bout de temps. La récente mise à jour lui offrant enfin une vraie "carrière solo" qui manquait cruellement au début m'amènera probablement à m'y consacrer. Reste que GT ne me semble pas avoir vraiment évolué depuis une PS3 où déjà, il commençait à traîner la patte en comparaison avec le rival Forza qui ne cessait de mûrir. Et je ne parle pas que de cette sensation de vitesse vraiment faiblarde, de ces IA téléguidées, de ces bruitages et collisions d'un autre temps… reste l'aspect "musée de la bagnole" toujours intact chez une série qui en demeure le plus beau des hommages, mais ça devient inquiétant de se contenter de ça. Allez, si, les épreuves type "permis" sont toujours aussi fun. Et malgré un pad inadapté pour de bonnes sensations (j'ai la sensation de me répéter), ça donne quand même toujours envie de "performer", c'est déjà ça. Par contre, je me fous de l'aspect résolument en ligne du titre, et ose espérer que le futur GT7 proposera d'emblée un solo conséquent et digne de ce nom…

Super Mario Odyssey (Switch) – Je l'attendais évidemment depuis neuf mois et demi, dès son annonce lors de la présentation de la Switch. M'en être fait offert un par Nintendo pour une review sur mon site (que voilà) n'aurait pas changé grand-chose, j'ai à peu près tout acheté ce qui était possible (deux versions du guide, tous les amibo, housse Switch spéciale) et récupéré plein de goodies tout autour (pin's, casquette, cartes postales, PLV, posters). Le grand retour tant attendu du roi de la plate-forme, dans son premier vrai épisode 3D depuis des lustres, est un énorme succès, quasiment rien n'est à jeter, c'est juste un bonheur immense, une déclaration d'amour au jeu vidéo, et à ses fans. Cependant, il lui manque ce tout petit truc en comparaison d'un Zelda BotW : son impact sur l'industrie, sur la durée. Immense jeu, mais peut-être pas aussi légendaire, on en gardera "juste" le souvenir d'un titre excellent, avec relativement peu de défauts, enchanteur et sur qui on se sera éclatés. Eh, c'est déjà à peu près tout ce qu'on attend d'un jeu vidéo, après tout.

Assassin's Creed Origins (XOne/PS4) – D'abord découvert sur un build en souffrance de la gamescom lors de la présentation de la Xbox One X (et donc pas rassurant), j'ai pu expérimenter en "hands off" chez un ami les deux premières heures de jeu, sur une PS4 normale cette fois. J'ai juste senti que ça allait être excellent, parce que tous les indicateurs tapaient dans le vert avec ce titre : renouvellement du gameplay, zone de jeu immense, cadre génial à exploiter (l'Égypte antique, waouh !), mais je l'ai remis à 2018 faute de temps à lui consacrer. Alors qu'il devait succéder à Mario Odyssey… mais j'avais mes raisons, et vous allez vite les comprendre.

Super Lucky's Tale (XOne) – Tout mignon, ce petit jeu de plate-forme / aventure présenté au dernier E3 avait tout pour être l'héritier des "Banjo", ou alors croisé avec les Crash, mais en fin de compte il n'en emprunte qu'une partie et ne fait le boulot qu'à moitié. Je l'ai à peine commencé qu'il m'a déjà laissé un sentiment amer, et ne sais même pas si je le reprendrai. C'est d'autant plus dommage que le renard que l'on incarne est choupi tout plein, que la direction artistique est sympa, mais je sens qu'il restera au placard, faute de vraies raisons de m'y remettre.

Sonic Mania (Switch) – L'excellente réputation dont jouissait ce "premier bon Sonic depuis des années" m'a amené à me procurer un code pour la version Switch. Le peu que j'en ai testé m'a confirmé tout le bien que l'on en pense, mais soulevé une interrogation : est-il normal qu'un Sonic devienne enfin bon… parce qu'il reprend pratiquement tout ce qui a fait la force de la trilogie Mega Drive originelle ? OK, c'est dans les meilleurs pots, tout ça… mais quand même. Cela dit, il reste très cool, et c'est un bon compagnon de déplacement de plus sur la nouvelle console hybride de Nintendo. Ne nous plaignons pas trop !

Persona 5 (PS4) – J'ai tout simplement fini par le meilleur : mon jeu de l'année 2017. Et peut-être plus que ça. Et oui, c'est un J-RPG avec du tour par tour, sur lequel j'ai passé 170 heures. Et je m'explique. Et oui je n'ai jamais rien écrit d'aussi long, et ne le referai peut-être jamais. Mais "P5" est au-delà du coup de cœur, c'est devenu un de mes jeux vidéo préférés de tous les temps, et on verra s'il peut servir d'acte fondateur dans son domaine, bien que rien ne soit moins sûr. Esthétiquement parfait, doté d'une narration exceptionnelle, d'un dynamisme et d'une intelligence de gameplay rares, porté par un casting fabuleux, P5 a tout pour lui et j'en suis fou amoureux, ni plus, ni moins. Au point de battre le Zelda que j'attendais depuis des années et pensais intouchable, rendez-vous compte.
Diddu #9 27/02/2018 - 13h43

Groupe : Equipe Génération-Snes
Messages : 1955
Enregistré le : 29/08/2007

Hors ligne Site Web

Et bien, quelle année !
Je ne connais même pas, ne serait-ce que de nom, un dixième des jeux que tu cites. Et je me demande où tu trouves le temps de jouer autant ! Tu ne dois pas faire grand chose d'autre à côté ?

En ce qui me concerne, j'ai donc beaucoup moins joué, et uniquement sur ma 3DS. Comme l'an dernier, c'est sur Pokémon Shuffle que j'ai passé le plus de temps, grâce à ses mises à jour hebdomadaires et son aspect communautaire bien sympathique. Après 3 ans de jeu, nous arriverons d'ailleurs au terme de l'expérience en juillet prochain. Le pokédex sera alors complet. N'ayant joué qu'aux deux premiers Pokémons (versions bleue puis or), inutile de dire que j'ai découvert nombre de ces petites bestioles.

Parmi les jeux autres jeux free-to-play proposé par Nintendo, j'ai aussi joué à Team Kirby Clash Deluxe. Mais il faut bien le reconnaitre, l'expérience est beaucoup moins profonde, et j'ai donc assez rapidement terminé le jeu à 99% (le pourcentage ultime nécessiterait des centaines d'heures de farm pour récupérer des pommes-joyaux et surtout des cristaux rares, ce qui ne représente aucun intérêt). En parcourant les forums, je me suis d'ailleurs aperçu que nous avons quasiment tous terminé le jeu en même temps, et Nintendo n'a visiblement pas eu envie de prolonger l'expérience.

Du côté plus traditionnel des jeux en boites, j'ai moi aussi joué à Poochy & Yoshi’s Woolly World. Ce jeu m'avait fait de l'oeil lors de sa sortie initiale sur Wii U, mais ne possédant pas cette dernière console, j'étais ravi de pouvoir y jouer sur 3DS. Le charme de Kirby : Au Fil de L'Aventure se retrouve intact sur cette aventure mettant en scène Yoshi. Tout est parfait dans ce jeu, que ce soit la conception des niveaux, les musiques, les niveaux de course poursuite, les petits films d'animation. Bref, une bien belle petite cartouche. Cela faisait longtemps que je n'avais plus joué à un jeu de plate-forme 2D inédit, et je dois dire que j'apprécie toujours autant le genre quand c'est si bien fait.

Le seul autre jeu en boite que j'ai acheté en 2017 est L'aventure Layton : Katrielle et la conspiration des millionnaires. J'ai toujours bien apprécié les Layton, mais là, je dois dire que je m'ennuie un peu et je n'ai toujours pas terminé le jeu. C'est bien réalisé, certes, mais c'est lent, c'est mou. Bref, c'est fastidieux et je pense que je sature désormais de ce type de jeu.

D'ailleurs, et dans le même style, j'ai toujours Phoenix Wright : Ace Attorney - Dual Destinies sur ma console, jeu que j'avais téléchargé et débuté en 2016 et sur lequel je stagne. Il faut dire qu'en plus de la saturation, et même si je lis couramment l'anglais, le plaisir de jeu est tout de même moindre qu'avec un jeu en français, surtout lorsqu'il y a autant de texte. Et puis, je ne sais pas, je ne retrouve pas le même charme que dans les premiers jeux de la série. L'aspect découverte est bien entendu derrière moi, et j'ai surtout l'impression que la série ronronne désormais gentiment.

Sinon, j'ai aussi été pioché quelques jeux dans le catalogue de l'e-shop et de la Console Virtuelle de la console, et je me suis ainsi refait Oracle of Seaons en fin d'année, avant de me pencher sur Oracle of Ages en 2018 (ce dernier étant inédit pour moi, contrairement à son frère jumeau). J'ai aussi joué une énième fois (et racheté par la même occasion !) A Link to the Past, qui, il n'y a pas à dire, est toujours aussi bon.

Enfin, j'ai téléchargé et joué à quelques Picross, à savoir Picross e7, Mario's Picross et Mario's Super Picross.

A signaler aussi que j'ai un peu joué sans l'avoir encore terminé Hydroventure : Spin Cycle, un petit jeu sympathique qui a été offert sur My Nintendo.

Pour être totalement complet, il faudrait aussi que j'aborde toutes les démos que j'ai téléchargées et sur lesquelles je me suis amusé, parfois et de manière assez surprenante pour des démos, de manière assez longue : Les Etrain Odyssey, Miitopia (hilarant !), Ever Oasis, Legend of Legacy, Radiant Historia et autres...
Posted Image
Mario #10 27/02/2018 - 19h22

Groupe : Utilisateur
Messages : 2793
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Diddu @ 27/02/2018 - 15h43 a dit:

Et bien, quelle année !
Je ne connais même pas, ne serait-ce que de nom, un dixième des jeux que tu cites. Et je me demande où tu trouves le temps de jouer autant ! Tu ne dois pas faire grand chose d'autre à côté ?


Oh que si ! Déjà, je travaille. Beaucoup. Certes, parfois jouer fait partie de mon taf, mais ça reste rare. Et je sors et "voyage" également pas mal, je vois beaucoup de gens, me cultive également pas mal côté films et (surtout) séries, me suis fait quelques WE/sessions gaming en groupe, et j'ai une nouvelle copine, donc ma vie est juste très remplie… avec pas toujours beaucoup de sommeil, certes. :lol:

Par contre c'est vrai que je doute d'avoir passé plus d'un seul jour "d'affilée" sans jouer à un jeu en 2017. Et ça a dû arriver très rarement. Disons que je gère bien mon temps ! Et j'aurais pu faire facilement 5-6 autres jeux si je n'avais pas consacré (chiffre vérifié) pratiquement 700 heures sur le quatuor BotW/MK8DX/Odyssey/P5.

je me suis ainsi refait Oracle of Seaons en fin d'année, avant de me pencher sur Oracle of Ages en 2018 (ce dernier étant inédit pour moi, contrairement à son frère jumeau).


Marrant, moi c'est l'inverse, je n'ai fait que "Seasons" et je dois toujours faire "Ages" un jour. Ce qui m'a empêché d'enchaîner dessus à l'époque, c'est que j'ai buté sur le boss de fin, du coup je n'ai pas eu le code utilisable au début de Ages, et ça m'a découragé de me lancer dedans sans. :rolleyes:
DjMakaBM #11 27/02/2018 - 21h53

Groupe : Administrateur
Messages : 3955
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Site Web

#mode_furtif_desactive

Ça y est je réapparait temporairement sur ce forum, le temps d'honorer le saint patron de la mafia alsacienne. Ce dernier a été plus qu'insistant afin que je m'exprime dans ce topic, chose promise chose due (contrairement à la review de la PAB que j'attends encore =)

C'est donc parti pour mon bilan 2017, basé sur les notes que j'ai pensé à prendre tout au long de l'année. Et comme en 2016 j'ai essayé autant que possible de conserver dans mon top 10 annuel des jeux que j'ai fini pour la première fois en 2017.

En gros c'est un peu comme Mario qui ne parle pas de SMK dans son bilan annuel, aussi dans ce top 10 sont exclu de base PPL ou le jeu de la chienne ... pour ne citer qu'eux !

Comme les années précédentes, à mon niveau je suis resté à 200% dans le rétro, bref après la Gamecube je ne sais même pas ce qui existe XD

Allez on se chauffe et on se lance, comme depuis 2011, pour mon top 10 des jeux qui ont occupé des heures de gaming sur l'année 2017.

10ème - Ghost Sweeper Mikami Joreishi ha Nice Body (SFC)
Testé et terminé lors de mon passage de quelques jours chez Mario, nous avons fini ce jeu en alternant les niveaux à tour de rôle. Je me souviens surtout que vers les 2/3 du jeu on a passé pas mal de temps sur un autoscroller à dot de chat qui court ... la fatigue se faisait ressentir et on était bien mauvais, bref on a galéré sur un truc con mais on a fini par y arriver et lors de notre première partie on est venu à bout de ce titre sympa.

9ème - Poko-Nyan (SFC)
Si vous ne connaissez pas ce jeu, c'est normal ! Un des rares jeu Toho sorti sur SFC, visiblement basé sur un anime et/ou un manga (idem que le précédant d'ailleurs) ce jeu de plate-forme a la particularité d'être hors de prix ne version physique complète, comptez plusieurs centaines d'euros au bas mot. Ayant craqué pour l'acquisition de ce titre quelques mois en arrière, je me suis dit que je me devait au moins voir ce qu'il a dans le ventre.
En ressort un jeu de plateforme ultra facile car d'une part le héros ne peut pas mourir excepté par un time over et le temps est tout sauf un problème dans ce titre, car en cas de contact avec un ennemi le héros s’immobilise souffle un bon coup puis repart quelques instant de l'endroit où il a pris le dégât.
Dans chaque niveau il faut manger un nombre de fruit suffisant pour activer la sortie (à l'image d'un Yoshi Story sur N64), il y a 3 niveaux par monde, et 5 ou 6 mondes, bref on en fait le tour en moins d'une heure et ce même lors d'une première partie.
C'est pourquoi lors d'un passage des Plug & Play au local de WarpZone à Nancy ce jeu a tout simplement servi pour un race mystère des adhérents, race qui fut mine de rien assez serré.
Bref Poko-Nyan c'est mignon, c'est court, c'est simple et c'est efficace ... mais c'est aussi trop court et trop simple !

8ème - Takahashi Meijin no Bouken Shima (GC)
Alors oui c'est pas la première fois que ce jeu vient squatter mon top ten annuel, il était déjà 3èle en 2014 et 2nd en 2015.
Du coup vous me direz pourquoi est-il de nouveau là ?
La réponse est simple, ayant acquis une Gamcube Hot & Spicy (la orange japonaise pour ce qui n'auraient pas compris) mes sauvegardes faites avec freeloader ne sont pas compatibles ... du coup j'ai eu envie de me refaire ce sympathique jeu de plateforme.
Ce jeu a été mon premier "fil rouge" lors des SMK Championships, seul moment de l'année où j'y ai joué, et je l'ai presque refait à 100% (foutu dernier monde).
Reste ce que cet excellent titre a encore des challenges qui me donnent envie de m'y remettre, il n'est donc pas impossible que ce jeu repointe le bout de sa jaquette dans des bilans d'années futures :speaking:

7ème - Charinko Hero (GC)
J'ai du mal à croire que j'ai classé ce jeu si loin dans mon top 10 ... et pourtant c'est bien le cas.
Clone assumé de Mario Kart avec Ultraman, et ses potes mais qui pilotent des tricycles !!!
La cinématique d'introduction est juste exceptionnelle :
https://www.youtube.com/watch?v=aS6syEiMbN0
Vous m'en direz des nouvelles =)
Après le jeu est sympa mais pas exempt de défaut, à commencer par sa lenteur, ok on est a tricycle mais les persos se trainent.
Et puis quand on prend certains dégâts, ça n'arrange rien tellement parfois on en devient immobile.
Le jeu a des bonnes idées comme la barre de boost/surchauffe, les différents types d'items, les passages qui s'ouvrent selon les tours.
Le tout reste néanmoins relativement faible, un jeu plus curieux que bon ... sans être daubant non plus.

6ème - Waratte Iitomo! Tamorinpic (SFC)
En 2015, je l'avais classé 5ème, et là il fait son grand retour ... à la différence près que contrairement à 2015, en 2017 il aura surtout servi comme jeu à tournoi, que ce soit à Senyu avec WarpZone, chez WarpZone, ou bien même chez moi entre ami.
Il a même fait grande sensation lors des SMK Championships où j'ai pu le faire découvrir à un japonais qui lui avait les références d'époque alors que je m’efforçai d'expliquer aux joueurs intrigués le fonctionnement de divers mini-jeux.
Pas aussi culte que le fameux jeu de la vache, ce jeu en a sous le capot pour des tournoi mystères, faut juste savoir le paramétrer et choisir les mini-jeux adéquats.

5ème - Home Alone 2 Lost In New-York (SNES)
Ha ma bouze de l'année !
Ce n'est un secret pour personne de temps à autre il y a des bouzes qui trainent dans mes top 10 annuel ... qui a dit Last Action Hero et Universal Studio ? XD
Cette année c'est Home Alone 2 SNES qui squatte et pour cause ... je l'ai speedrunné au point de décrocher un world record.
Alors que dire ? C'est probablement un des moins mauvais jeu THQ sur SNES, ça n'en reste pas moins un jeu qui fouette, passez votre chemin il y a bien mieux à faire sur SNES.

4ème - Banjo-Kazooie La Revanche de Grunty (GBA) / Banjo-Kazooie Grunty's Revenge (GBA)
J'ai profité de divers trajets en bus et train en 2017, pour m'attaquer à des jeux sur GBA autre que des puzzle que je connais déjà.
Voilà pourquoi ce jeu apparait dans mon top, épisode qui se place pile entre Banjo-Kazooie et Banjo-Tooie, Rare a sur en faire un grand jeu !
J'ai retrouvé pas mal de choses que j'avais aimé dans le premier Banjo, comme des niveau de taille raisonnables, des transformations à la con, du backtracking pas si insistant que ça.
Un jeu que je recommande chaudement à tous ceux et celles qui ont adoré le premier Banjo, et qui n'ont pas leur d'une version portable qui n'est pas en 3D mais avec de la profondeur.


J'ai longtemps hésité avant de réussir à classer les jeux qui figurent dans mon top 3 ...


3ème - Ribbit King (GC)
Déjà cité dans mon bilan de 2015, ce jeu de grolf m'avais intrigué depuis tout ce temps mais j'avais peur de lui donner sa chance et de revivre la folie que j'avais connu lors de la sortie de Mario Golf N64.
Mais là c'est du grolf et pas du golf, oui j'ai bien dit du GROLF, mélange entre grenouille et golf, oui opui vous avez bien lu !
Visiblement il y a toute une licence qui va avec celle des Kero Kero King née en 2000 sur Playstation.
Bon au final j'ai retourné le jeu, j'ai cherché tous les trophées, j'y ai passé quelques dizaines d'heures et ça a bien fait halluciner les gens avec son principe de score. Un ovni que je conseille les yeux fermés à ceux qui ont kiffé les Mario Golf.

2ème - Zelda II The Adventure of Link (NES)
En 2012, je découvrais le premier Zelda, c'est 5 ans plus tard, que je me suis enfin décidé à m'attaquer à sa suite Zelda II (prononcez "Zelda i i") et corriger cette lacune vidéoludique.
Dur, mais juste, voilà mes impressions premières sur ce titre qui comme le Grunty sur GBA m'a occupé dans les transports.
En une semaine j'ai réussi à mettre les pieds dans le dernier donjon, et il m'aura fallu le même temps pour arriver à cet oiseau de malheur.
Puis à force d'efforts j'en suis enfin venu à bout ! Bref un Zelda mal aimé qui peut rebuter au départ mais si on lui laisse sa chance c'est assurément un monument du jeu vidéo.

1er - Mr Driller Drill Land (GC)
En 2012, je l'avais classé 8ème et je n'avais gouté qu'à son mode multi.
En 2017, j'ose enfin m'attaquer au mode solo de ce titre, et WHAOU !
C'est ultra addictif, le principe d'attraction avec des missions varié est le bienvenu.
Pour le moment j'ai "juste" débloqué le mode spécial de chaque attraction mais j'ai encore bien des heures de jeux avant d'arriver à les finir.
Le mode multi est certes quasi instantané de prise en main mais le mode solo a tellement plus à offrir qu'une fois bien main reprendre le mode race, on ne voit plus les choses de la même manière.


En 2017, j'ai aussi fini des jeux GBC lors de premières partie mais au final ces derniers n'ont pas suffisamment retenu mon attention pour faire parti de mon très fermé top 10, pour le principe et la postérité je vais les citer :
Le safari de Winnie l'Ourson (GBC) / Pooh and Tigger's Hunny Safari (GBC)
VIP (GBC)




Comme depuis 2015, on termine ce post voici deux petites images :

La première est une photo de famille des jeux figurants dans mon top 10 de l'année 2017.
Posted Image

Et la seconde un instantanée de mon listing de collection au 31 décembre 2017.
Posted Image

#mode_furtif_reactive
FUKANO !

"Sauf une fois au chalet où j'ai mangé les couilles d'ours ... et j'ai aimé ça  :lol: "
Mario #12 28/02/2018 - 10h46

Groupe : Utilisateur
Messages : 2793
Enregistré le : 11/09/2007

Hors ligne

Y aurait moyen que tu redimensionnes ta photo ? Ce forum n'étant pas du tout responsive, il faut scroller horizontalement pour lire quasiment toutes les lignes de ton message et c'est méga chiant :(
BigMountain #13 28/02/2018 - 16h05

Groupe : Utilisateur
Messages : 584
Enregistré le : 09/07/2010

Hors ligne

C'est juste scandaleux !
Ours1011 #14 03/03/2018 - 10h36

Groupe : Utilisateur
Messages : 1042
Enregistré le : 14/12/2011

Hors ligne

Mario @ 28/02/2018 - 10h46 a dit:

Y aurait moyen que tu redimensionnes ta photo ? Ce forum n'étant pas du tout responsive, il faut scroller horizontalement pour lire quasiment toutes les lignes de ton message et c'est méga chiant :(

Ou la mettre dans une balise spoil :D
Tourist un jour, tourist toujours !
Higgins #15 03/03/2018 - 17h03

Groupe : Equipe Génération-Snes
Messages : 3668
Enregistré le : 27/08/2007

Hors ligne Mail Site Web

Mario @ 26/02/2018 - 19h43 a dit:


Max Payne 3 (PlayStation 3) – Refait un peu plus de 4 ans après ma première partie qui m'avait beaucoup marqué, cette fois-ci en "coop" (façon de parler) avec mon partenaire de (re)découvertes de jeux sur Reims, en difficulté supérieure. Je pense que j'aime encore plus ce jeu depuis cette nouvelle expérience et considère qu'il s'agit clairement d'un des titres les plus sous-estimés de sa génération, voire de l'histoire du jeu vidéo. J'en ai du coup rédigé une review complète tellement j'adore ce jeu, à qui j'ai d'ailleurs mis un nombre record (dans le bon sens) de "points négatifs" parmi toutes mes critiques.


Tout à fait d'accord avec ça. Il a eu un succès tout relatif à sa sortie, et aujourd'hui plus personne n'en parle. Oh, certes, ce n'est qu'un TPS... mais quel TPS ! Peut être le meilleur qui soit (même si c'est le 1er qui a tout "inventé"). L'action est jouissive. On joue vraiment pour le plaisir de jouer. Et, en plus, l'ambiance, les personnages, la mise en scène et surtout les dialogues sont au top ! Moi aussi, c'est un jeu que j'aimerai bien avoir le temps de refaire.
Dans le style action jouissive et plaisir Old School, n'hésite pas à tenter Doom (2016). Tu pourrais être surpris (je l'ai été... comme par Max Payne alors que ce n'est pas trop mon style de jeu). Mais si tu le fais, fais le plutôt sur PC. Même si tu n'es pas à l'aise au clavier (comme moi), le gain apporté par la visée à la souris fait plus que compenser.

Et, bordel, fais toi The Witcher 3 ! C'est mon gros coup de coeur de la décennie actuelle (ouais, carrément !).
Hardcore céréalivore -  Mon top-céréales :

1 - Jordans - 2 - Kellogs - 3 - Nestlé.

 >  Réponse rapide

Composez votre message

Communauté Nintendo > Jeux-Vidéo > Le reste du monde > Votre bilan vidéoludique pour 2017

 >  Informations du forum

1 personne(s) présente(s) durant une période de 10 minutes (0 membre(s) et 1 invité(s)).