Les Métroïds

 

Chozo Les Métroïds sont donc une espèce créée de toute pièce par les Chozos afin de lutter contre le fléau des Virus X sur la planète SR-388. Ils possèdent de nombreuses particularités, à commencer par leur corps, sorte de méduse flottante et dotée d'un cerveau électronique. Leur alimentation est pour le moins originale, puisqu'ils sont avides ... d'énergie ! Lorsqu'on veut combattre un Métroïd, il faut exploiter sa seule faiblesse : le froid. Congeler un Métroïd avant de l'exploser est donc la seule solution. Au contraire, lui fournir de l'énergie électrique le renforcera. Par ailleurs, plus un Metroïd absorbe d'énergie, plus il grossi, et il peut même muter :

Les Métroïds de SR-388

Métroïd (SR-388) La forme classique est la plus fréquemment rencontrée, celle décrite plus haut. c'est en quelque sorte la forme de base. On y observe le cerveau, mais aussi 2 paires de griffes, par lesquelles le Métroïd pompe l'énergie de sa proie. Le Métroïd sous cette forme se déplace en flottant.

Métroïd Alpha (SR-388) Lorsqu'un Métroïd absorbe suffisament d'énergie, il peut muter en Métroid Alpha. Ce phénomène est très rare, et nécessite qu'un certain nombre de conditions soit réunies. Néanmoins, le Métroïd Alpha est très dangereux, car sa capacité d'absorption est décuplée. Il se déplace toujours en flottant.

Métroïd Gamma (SR-388) Le stade suivant d'évolution des Métroïd est le Métroïd Gamma. Bien entendu, sa force est encore décuplée. Si l'apparition de pattes lui permet de marcher, il peut encore flotter. Cette grande liberté de mouvement en fait un adversaire redoutable en raison de sa grande agilité.

Métroïd Zeta (SR-388) Le Métroïd Zeta est une forme très supérieure au précédent. Il s'est redressé et ne se déplace plus désormais que sur ses pattes arrière. Sa force est devenue hallucinante, et le moindre coup de griffe est mortel pour la plupart des humains. De plus, il est capable d'élaborer des stratégies pour attaquer ses proies.

Métroïd Oméga (SR-388) Enfin, le Métroïd Oméga est un monstre de puissance. Entièrement dédié à la force, mais aussi à la vitesse, il constitue une menace pour tout ce qui l'entoure. Ses griffes, sa machoire, tout est démesuré. Il est à noter que malgré son extrême rareté, il s'en est développé un spécimen sur la Station BSL après l'invasion par le Virus X.

Reine Métroïd (SR-388) Stade ultime de l'évolution des Métroïds, la Reine Métroïd est un colosse monstrueux. Elle est retombée sur ses 4 pattes, et n'est plus capable de se déplacer. Sa force est inimaginable, et elle possède une allonge hors du commun. Mais surtout, elle est capable de pondre des oeufs et de donner ainsi naissance à des larves Metroïds. Il n'a existé qu'une seule Reine Métroïd, sur SR-388, qui fut éradiquée par Samus

 

Les Métroïds de Tallon IV

Parrallèlement aux Metroids qui se sont développés sur SR-388, on a plus récemment découvert que des Metroids étaient aussi présents sur Tallon IV. Leur présence sur cette planète reste inexpliquée, même si on sait que des Chozos y vécurent avant la chute de la météorité chargée de Phazon. Pourtant, ce groupe de Chozos avait décidé de vivre loin des créations artificielles et plus près de la nature. Dès lors, on les voit mal emmener des Metroids avec eux sur Tallon IV. A moins qu'il n'y ai eu des Virus X sur Tallon IV avant qu'ils ne s'installent ? Le mystère demeure entier.

Metroid (Tallon IV)La forme la plus fréquente des Metroids de Tallon IV ressemble beaucoup à celle qui s'est développée sur SR-388. Elle a cependant été exposée au Phazon, ce qui a légèrement renforcé ses capacités offensives et défensives. Il n'en reste pas moins que ses possibilités d'action sont strictement les mêmes que les Metroids classiques, la bête attaquant grâce à ses griffes, et pompant l'énergie vitale de ses proies. Samus n'a qu'un moyen de leur échapper, en se mettant en boule morphing et en lâchant des bombes.

Fissio-Metroid (Tallon IV)Le profil d'évolution des Metroids sur Tallon IV diffère grandement par la suite de celui rencontré sur SR-388. L'étape suivante de mutation des Metroids de Tallon IV est le Fissio-Metroid. La particularité de cette forme est sa capacité à se dédoubler. Elle donne ainsi naissance à 2 formes élémentaires de Metroid, qui ne seront chacune sensibles qu'à un type particulier de rayon. Pour la première fois, et sous l'effet du phazon, certains Metroids ne sont plus sensibles au gel, mais à d'autres types d'armement.

Metroid Chasseau (Tallon IV) Le Metroid chasseur diffère un peu des formes précédentes, et n'est peut-être pas l'évolution directe du Fissio-Metroid. Cette forme à part n'a en effet pas la capacité de se dédoubler, mais a vu ses griffes muter en de longues tentacules, qui vont attraper sa proie à de grandes distances. On peut supposer qu'il s'agit d'une autre voie d'évolution, toujours induite par l'exposition au phazon.

Métroïd Prime (Tallon IV) Enfin, à part, le Métroïd Prime. Il ne s'agit pas d'un stade d'évolution des Métroïds, mais d'une espèce soumise pendant de longues années à de très fortes doses de Phazon. Il s'agit donc d'une abbération, d'un monstre ideux, qui hantait la planète Tallon IV, avant que Samus ne s'en occupe. Le Metroid Prime, un peu à la manière de la reine Metroid ayant vécu sur SR-388, est capable d'engendrer de nouveaux Metroids. Son apparence n'a plus rien à voir avec les formes précédentes.

Essence du Metroid Prime

Derrière l'apparence du Metroid Prime se cachait ce que le scanner de Samus a analysé comme étant l'Essence du Metroid Prime. Inutile de dire que l'on ne sait quasiment rien sur lui, si ce n'est que le seul moyen de le terrasser est de lui envoyer du phazon jusqu'à l'overdose. Le lien qui unit donc cette "crétaure" au phazon est très ambivalent, ajoutant encore plus de mystère autout d'elle.

 

Note : Cette page contient un mp3 en fond sonore. Très lourd à charger (2.5 Mo !), il en vaut largement la peine si vous êtes équipé du haut débit !

Page suivante : Dark Samus